Comment traiter la kératose pilaire ?

À la vue de ce nom, vous froncez peut-être les sourcils. Ce terme est peu employé dans le langage courant. Et pourtant, la kératose pilaire est une maladie dermatologique fréquente chez les enfants, les adolescents et, dans certains cas, chez les adultes. À ce jour, elle touche plus d’une personne sur quatre. Comment se manifeste-t-elle ? Quelles en sont les causes ? Existe-t-il des traitements ? Nous vous disons tout dans cet article !

 

Qu’est-ce que c’est ?

La kératose pilaire est le nom scientifique que l’on attribue à « l’effet peau de fraise » ou à la « chair de poule ». Il s’agit d’une maladie bénigne de la peau provoquant des petits boutons. Ces minuscules bosses rugueuses peuvent être accompagnées de démangeaisons et de rougeurs. Parfois, elle apparaît sous la forme de taches et de points blancs.


Dans la majorité des cas, elle est visible sur les bras, les cuisses et les fesses. Néanmoins, certaines personnes peuvent en avoir sur le visage. En général, elle disparaît au fil du temps et s’atténue en été à cause des effets du soleil. Dans certains cas, elle peut rester sur la peau tout au long de la vie. 


Elle apparaît fréquemment durant l’enfance et l’adolescence, et perdure jusqu’à l’âge adulte. Des études démontrent que les femmes sont davantage touchées par cette éruption cutanée que les hommes.

 

 

Qu’est-ce qui cause la kératose pilaire ?

La kératine est une protéine qui protège la peau des agressions extérieures. Dès lors qu’il y a une surproduction de protéine kératine dans les follicules pileux, cela provoque des bouchons durs, d’où l’apparition de petites bosses. La cause de cette surproduction est inconnue.

La kératose pilaire a par ailleurs une composante génétique. La majorité des personnes qui présentent cette maladie de la peau ont des antécédents familiaux. 

Selon l’American Academy of Dermatology Association, les personnes les plus susceptibles d’être touchées par cette pathologie sont celles qui souffrent : 

  • d’asthme ; 
  • d’excès de poids ; 
  • de rhume des foins ; 
  • de mélanome (tumeur maligne du système pigmentaire) ; 
  • d’ichtyose vulgaire (maladie rare qui se manifeste par une peau sèche et écailleuse) 
  • et d’eczéma. 

👉🏾Pour en savoir plus sur les symptômes de l’eczéma sur les peaux noires, lisez cet article.

 

Quels sont les symptômes et les différents types de kératose pilaire ?

De manière générale, les signes que l’on observe chez les personnes atteintes de cette affection cutanée sont : 

  • une peau rugueuse et sèche ; 
  • des démangeaisons ; 
  • un effet chair de poule ; 
  • des petits boutons de la même couleur que la carnation. 

Outre ces symptômes, les dermatologues recensent trois types de kératoses pilaires : 

  • Les kératoses pilaires rouges : elles sont associées à des inflammations et à des rougeurs ; 
  • Les kératoses atrophiantes : les pores sont bouchés et provoque une disparition des poils ; 
  • Les kératoses acquises : elles apparaissent à la suite d’autres maladies dermatologiques telles que l’eczéma, le psoriasis, et le scorbut, une maladie présente chez les personnes qui souffrent de carences en vitamine C.

 

Comment se débarrasser d’une kératose pilaire ?

Comme nous l’avons évoqué plus haut, cette pathologie bénigne apparaît dans l’enfance puis disparaît au fil des années. Néanmoins, si vous constatez qu’elle est encore visible sur votre corps et qu’elle représente une gêne au niveau esthétique, voici quelques conseils pour l'atténuer.   

 

Éviter de prendre de longs bains chauds

Il est difficile de nier que de longs bains chauds sont plaisants pour apaiser le corps… surtout après une grosse journée. Cependant, passer trop de temps dans l’eau rend la peau sèche et provoque une poussée de kératose pilaire. L’idéal serait de limiter la durée de votre toilette à 10 minutes et d’utiliser de l’eau tiède.

 

Prévenir l’assèchement de la peau

Nous vous suggérons d’utiliser des produits doux et hydratants pour la peau. Un savon surgras composé d’agents nutritifs comme l’huile d’amande douce permet de nettoyer l’épiderme sans le dessécher.
Après votre douche, pensez à appliquer une crème hydratante. Formulé à base de beurre de karité, notre lait hydratant HRB-3 nourrit la peau en profondeur et assure une hydratation optimale sur la durée. Nous vous suggérons d’en appliquer le matin et le soir, après la douche.

 

Éliminer les méthodes de rasages agressives

Exit le rasoir et la crème dépilatoire ! À la longue, ces méthodes de rasage stimulent l’apparition de petites bosses disgracieuses et l’effet peau de fraise. Par ailleurs, plus la carnation est foncée, plus les imperfections sont visibles.

 

Effectuer des gommages doux sur la peau 

Le gommage permet d’éliminer les cellules mortes à la surface de l’épiderme. Il est recommandé d’en effectuer une à deux fois par semaine. Notre gel exfoliant visage et corps Exfoclear formulé à base de poudre d’abricot affine le grain de peau. À terme, vous constaterez qu’elle présente un aspect plus lisse.


👉🏾Vous souhaitez en savoir plus sur l’exfoliation ? Nous vous dévoilons tout ici !

 

Traiter le problème à l’aide du laser

C’est la solution la plus coûteuse, mais aussi la plus efficace. Lorsque les méthodes naturelles ne suffisent pas, vous pouvez envisager cette option. Le laser élimine le surplus de kératine à l’origine des minuscules bosses présentes à la surface de la peau. 

 

Consulter un médecin ou un dermatologue

Si vous souhaitez obtenir un diagnostic rapide et un traitement adapté, n’hésitez pas à prendre rendez-vous avec un professionnel de santé. 



Hormis les démangeaisons et les rougeurs, cette affection cutanée est inoffensive et asymptomatique. Néanmoins, d’un point de vue esthétique, elle peut être une source de complexes. Pour s’en débarrasser, vous devez hydrater votre peau avec des produits adéquats pour ramollir la couche cornée, puis la gommer en douceur. Si cette maladie persiste, le laser est une solution.

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés