Acné microkystique : la reconnaître et la traiter

L’acné est un véritable ennemi de beauté pour les femmes et les hommes. Il envahit le visage notamment à l’adolescence, mais peut également persister jusqu’à l’âge adulte chez certaines personnes. Parmi les différentes formes d’acné les plus courantes, il y a l’acné microkystique appelée également points blancs. Même si les formes d’acné ont à peu près les mêmes causes, il faut bien les distinguer pour mieux les traiter. Lisez notre article pour venir à bout de votre acné microkystique.

 

Comment reconnaître l’acné microkystique ?

L’acné kystique se distingue des autres types de comédons avec des points blancs sous une peau qui brille. Lorsqu’on produit un excès de sébum, notamment à cause d’une poussée d’hormones, d’un traitement médical sévère ou du stress, les follicules pilo-sébacés risquent d’être bouchés. L’orifice du canal pilaire n’arrive plus à évacuer normalement le sébum et la kératine. Au final, l’orifice se voit entièrement recouvert des cellules de l’épiderme.

Dans le cas des points noirs, le sébum arrive à sortir à la surface et au contact de l’air, il s’oxyde. D’où son changement de couleur. Dans le cas des points blancs, le sébum et la kératine sécrétés par la glande sébacée restent sous la peau. Ce qui entraîne un bombement localisé de couleur pâle. D’où son appellation : point blanc.

S’il n’est pas pris en compte à temps, le microkyste peut se dégrader en une inflammation due à la prolifération microbienne. Cette phase se déclenche lorsque les bactéries s’accumulent dans la glande sébacée et que l’organisme réagit pour se défendre. Il faut noter que les kystes d’acné sont plus profonds que tous les autres types d’acné vu qu’ils se situent sous la peau.

 

 

Comment traiter l’acné kystique ?

L’acné kystique est à prendre très au sérieux puisqu’il s’agit d’une forme d’acné sévère. En l’absence d’une prise en charge rapide, l’acné microkystique peut entraîner des boutons et des lésions profondes. Très vite, cela peut se dégrader par des nodules douloureux. Avant d’entammer l’utilisation de soins dermocosmétiques, il vaut mieux suivre les conseils avérés d’un médecin afin de stopper et de guérir l’inflammation à la source.

Pour venir à bout des points blancs, il faut agir dès les premiers signes ! Selon l’avis d’un dermatologue, il est important de bien nettoyer la peau au quotidien, avec un gel ou une lotion adaptés pour éviter l’accumulation de sébum et d’autres impuretés qui viennent boucher les pores. Chez Nubiance,  c’est notre Trio Nettoyant et Purifiant qui s’occupe du nettoyage de la peau. Il contient un exfoliant à base de AHA ou acides a-hydroxylés qui favorisent la cicatrisation et la kératinisation de la peau. Qui plus est, Exfoclear est très efficace pour purifier et exfolier la peau afin de prévenir l’apparition des boutons.

Ensuite, il faut appliquer un produit de beauté efficace pour éliminer ces imperfections. Vous pouvez utiliser une crème ou une huile, mais de préférence avec des ingrédients dermatologiques qui aident à réguler la production de sébum. Vous pouvez par exemple appliquer notre crème Act-5, à la fois hydratante, anti-imperfection et anti-tache. Elle permet de restaurer la barrière hydrolipidique, de prévenir la prolifération bactérienne et de lisser le grain de peau tout en corrigeant les taches causées par les boutons.

Dans le cas où l’inflammation est très grave, le médecin peut vous prescrire un traitement antibiotique.

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés