Tout ce qu’il faut savoir sur la dermatillomanie

la dermatillomanie

La dermatillomanie est un TOC qui se caractérise par un désir obsessionnel et répété de se gratter la peau. Les personnes atteintes par ce trouble sont dans la majorité des cas sujettes à l’anxiété, à la névrose, voire à la dépression. Quelles sont les origines et les conséquences de ce trouble mental  ? Comment le traiter ? Explications.

 

C’est quoi la dermatillomanie ? 

femme atteinte de dermatillomanie en train de gratter le cou

 

 

 

 

 

 

 

 La dermatillomanie est un trouble obsessionnel compulsif qui pousse les personnes qui en sont atteintes à se triturer la peau. Ces gestes répétés et excessifs produisent des lésions profondes et des cicatrices. 

 Elle apparaît durant l’adolescence et peut persister à l’âge adulte. Cette maladie psychiatrique affecte 1 % de la population. Environ ¾ des individus atteints sont des femmes. 

 Nous vous rassurons, être préoccupé par les imperfections de sa peau et vouloir les retirer n’est pas un signe de dermatillomanie. Par ailleurs, les dermatillomanes ne sont pas forcément obsédées par l’apparence de leur peau (c’est plutôt le cas des personnes atteintes de dysmorphophobie). Leur comportement est lié à des tensions internes qui ont besoin d’être évacuées.

 

Quelles sont les causes de la dermatillomanie  ? 

femme anxieuse atteinte de dermatillomanie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les origines de la dermatillomanie sont multiples : 

  • La dépression ; 
  • Un mal-être affectif et refoulé ;
  • La solitude ;
  • L’ennui ; 
  • Un manque d’estime de soi ; 
  • Le stress ; 
  • Des troubles psychologiques et mentaux. 

Dans la plupart des cas, les personnes qui sont atteintes de ce trouble obsessionnel compulsif n’ont pas conscience de leurs émotions. 

 

Quels sont les symptômes de la dermatillomanie ?

femme atteinte de dermatillomanie en train de se gratter le bras droit

 

 

 

 

 

 

 

Les dermatillomanes n’ont pas tous des imperfections sur le corps et/ou le visage. Certains ont une peau saine, mais passent des heures à observer leur peau millimètre par millimètre pour commencer la chasse aux imperfections. 

 Dès qu’ils en détectent une, ils vont triturer leur peau au point de provoquer de légères  Est-ce que la dermatillomanie est grave  ? 

Personne atteinte de dermatillomanie en train de se gratter le bras

 

 

 

 

 

 

 

Les conséquences de la dermatillomanie sont graves lorsque le triturage devient obsessionnel. Les séquelles sont visibles sur le plan physique et psychologique. 

 

Au niveau physique, on peut observer : 

  • Des cicatrices et des plaies profondes ; 
  • Un saignement excessif ; 
  • Une infection de la circulation sanguine ;
  • Une infection locale ;
  • Des perforations ;
  • Des croûtes.

Au niveau psychologique, la personne atteinte de ce TOC ressent : 

  • Un désir compulsif de se gratter la peau en dépit des cicatrices constatées ;
  • De l’anxiété avant de triturer la peau, un sentiment d’apaisement pendant qu’elle le fait, et de la honte après ;
  • Une honte vis-à-vis de son apparence physique, une détérioration de l’amour et de l’estime de soi ; 
  • Un sentiment de dépression.

D’où l’importance de suivre un traitement dès l’apparition des premiers symptômes.

 

Comment arrêter de se gratter les boutons  ? 

femme métisse qui applique un produits cosmétique sur le visage

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il existe des solutions pour atténuer, voire stopper la dermatillomanie : 

 

Comment soigner sa peau suite aux cicatrices causées par la dermatillomanie  ? 

femme métisse qui applique un lait corporel unifiant Nubiance sur le bras

 

 

 

 

 

 

 

En ce qui concerne les séquelles qui affectent la peau, il est préférable de consulter un dermatologue pour traiter les plaies. Il saura vous donner le traitement adéquat.

 

Lait corporel unifiant Nubiance

Le Lait Corps Anti-taches HRB-3 a été spécialement formulé pour traiter les cicatrices et blessure corporels. Après un mois d’utilisation, nos clients remarquent les premiers résultats !

  

Quelles sont les questions posées lors du test de dermatillomanie ? 

test dermatillomanie 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous vous partageons ce test à titre informatif. Il ne remplace en aucun cas l’avis d’un professionnel. 

  1. Voir des imperfections sur votre visage ou votre corps vous insupporte ? 
  2. Vos triturages laissent des cicatrices sur votre peau et vous avez tendance à vouloir les cacher ?
  3. Il est difficile pour vous de résister à l’envie de retirer les imperfections sur votre peau ? Ça en devient obsessionnel ?
  4. Vous arrive-t-il d’utiliser des objets pour gratter votre peau (stylos, aiguilles, tire-comédons…) ?
  5. Vous passez plusieurs heures à observer votre peau pour voir si vous avez des imperfections ?
  6. Vous mangez la peau que vous retirez ?
  7. Vous grattez votre peau lorsque vous effectuez des activités sédentaires (télévision, téléphone…) ou lorsque vous vous ennuyez ?
  8. Vous pouvez passer des heures à triturer votre peau de manière excessive ? 
  9. Vous camouflez vos plaies et cicatrices avec du maquillage ou des vêtements ?
  10. Vous ressentez de la honte ou de la culpabilité après avoir trituré votre peau ?
  11. Ce trouble obsessionnel compulsif vous empêche d’être épanouie dans vos relations personnelles ou professionnelles ? 
  12. Vous grattez votre peau le soir avant d’aller dormir ? 

 

Résultats du test : 

 

1 à 3 réponses positives : vous ne présentez pas de trouble de dermatillomanie. Vous êtes plus attentif à votre peau que la plupart des individus. Vos triturages n’ont pas d’impact sur votre vie.

 

4 à 7 réponses positives : vous présentez peut-être certains troubles de dermatillomanie. Vous vérifiez plus les imperfections de votre peau que la plupart des gens. Vous vous sentez déprimé par rapport à l’état de votre peau.

 

8 à 12 réponses positives : vous présentez certainement des troubles de dermatillomanie. Vous passez des heures à vérifier l’état de votre peau et à la triturer. Vous êtes souvent anxieux et préoccupé. 

 

Pour soigner la dermatillomanie, il est vivement recommandé de prendre contact avec un psychologue pour en identifier les causes et les traiter. Dès l’atténuation des symptômes d’ordre psychologique, il est possible de prendre rendez-vous avec un psychologue pour soigner les cicatrices.

 

 

Produits en lien avec l'article

Fabriqués en France
Formules clean
Résultats garantis
Non testés sur les animaux